09/04/2019

Madina Abdrakhmanova

Pianiste

 

Monde, Kazakhstan / France

 

Née en Asie Centrale, dans une petite ville du Kazakhstan, Madina Abdrakhmanova apprend le piano dès l'âge de 5 ans. Dans ce pays frontalier de la Russie, de la Chine, du Turkmenistan, de l’Uzbekistan et du Kyrgyzstan, les enfants sont sensibilisés très tôt à l'apprentissage d'un instrument de musique. 

Le Kazakhstan est un "jeune pays" qui a conquis son indépendance en 1991. A l'origine, les Kazakhs étaient un peuple de nomades se déplaçant avec leur maison traditionnelle "la Yourte". Cet habitat était connu pour sa flexibilité et son confort. Les instruments de musique traditionnels sont le dombyra, le kobyz et le jetygen. Aujourd'hui, le pays s'attache à promouvoir la culture Kazakhe à l'étranger via des manifestations culturelles à New York, à Londres, à Paris, à Tokyo...

A l'âge de 17 ans, Madina remporte le concours international des jeunes musiciens, ce qui lui ouvre les portes du Conservatoire National de Musique de Paris, ville dans laquelle elle vit désormais.  Elle apprécie particulièrement Rachmaninov (le concerto n°2 pour le piano avec l'orchestra), les nocturnes de Chopin, Tchaikovsky et les compositeurs russes.

En parallèle à sa vie artistique, elle a suivi un cursus à la Sorbonne d'où elle sort diplômée d'un master 2 en stratégie commerciale et politiques de négociations.
Pianiste professionnelle reconnue, elle a participé à divers concerts à l'Unesco ainsi qu'à l'Ambassade du Kazakhstan durant la fête nationale où elle interprétait des morceaux de compositeurs Kazakhs afin de favoriser les échanges bilatéraux entre la France et son pays de naissance. Sa présence à un concert nécessite 7 heures de travail quotidien.

Polyglotte (Kazak, français, russe, anglais) et passionnée de culture, Madina assouvit sa curiosité en visitant l'Europe et l'Asie.

Paxmet Madina, менің досым